Faut que je vous dise : je suis une ch’ti. Une vraie, pure et dure, et fière de l’être.

N’empêche, comme beaucoup d’autres ch’tis, je suis désespérée par cet engouement pour les « gens du Nord ».

On est tous d’accord sur le fait que « Bienvenue chez les Ch’tis » nous a fait de la pub, qu’il nous a montré comme des gens accueillants (ce qui est vrai la plupart du temps), et que ça a permis de faire tomber certains préjugés (exemple : il ne fait pas si froid…). 

Mais on est aussi d’accord sur le fait que ce film nous a fait passer pour des ivrognes et des gens à la Langue vraiment bizarre.
A la télé d’ailleurs, c’est pareil. Dans les reportages télé, et surtout sur TF1, on a l’impression  qu’ils sélectionnent les ch’tis à interviewer : ils ont toujours un accent de dingue, et parfois, ils sont obligés de sous-titrer ! Nan mais vous imaginez : ils sont obligés de sous-titrer !!!

On est d’accord aussi pour dire que tout ce bordel autour des Ch’tis nous dépasse complètement. Je suis vraiment agacée par tous ces produits dérivés autour des ch’tis (tapis « bienvenue chez les ch’tis », autocollants « fière d’être ch’tis » et autres t-shirts aux slogans débiles), par les magasins qui profitent de l’engouement (exemple : la literie du ch’ti)… et j’en viens à me demander jusqu’où ça va aller.

La plupart d’entre nous (gens du Nord) sommes d’accord pour dire que tout ce bordel joue en notre défaveur, et que c’est loin de donner une bonne image de notre région et de ses habitants.

Alors quand dimanche soir, M6 nous a programmé un reportage sur les Ch’tis dans son émission Zone interdite, intitulé « un été chez les ch’tis », on s’est une nouvelle fois agacés.

J’étais alors à une soirée organisée par une ex-collègue de Ju, pour son anniversaire. La télé fonctionnait pour l’image, mais pas le son. Quand l’émission a commencé, tout le monde a voulu entendre. Je peux vous dire, sans mentir, qu’on s’est autant marré que navré…

On s’est marré pour les accents, encore ! Trop prononcés, trop énormes, peut-être même trop « fait-exprès » ? On s’en est navré aussi, parce qu’aucun d’entre nous ne parle comme ça. Au pire, certain mâche un peu leurs mots (comme… moi), mais on se fait tous comprendre très très facilement. On s’est aussi navré de cette image de « bof » que cette émission (et les médias en général) semble vouloir véhiculer… et qui nous colle de plus en plus à la peau ! On s’est navré en imaginant ce que le reste de la population allait penser de nous.

Plutôt qu’un film ou une émission télé à la noix (noie, nois, noi...?), je préfère encore une chanson pour parler des ch’tis. Celle d’Enrico Macias qui dit  « les gens du nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors » (C'est Kitch ? Et alors ?)