1570251413_83d98e9e78Ca y est, c’est l’été. Officiellement, on le savait depuis le 21 juin. Mais il faut dire que le soleil prenait un peu son temps. Depuis le début de la semaine, c’est bye bye les vestes, pulls et pantalons, bonjour les t-shirt, jupe, pantacourt pour les unes, petites chemises et polos pour les autres. Les gens prennent avec délectations tous les rayons du soleil. Ils en profitent pour déjeuner à la terrasse d’une brasserie. Pour se poser quelques minutes sur un banc à lire un livre. Pour faire des balades à vélos. Pour se promener… Oui, ça y est, c’est enfin l’été !

Et bien moi, ça me réjouis ! Je n’ai jamais beaucoup aimé les grosses chaleurs, mais je dois dire que je ne suis pas contre une belle journée ensoleillée et un ciel bleu azur. C’est enfin le moment des barbeuc’ à rallonge en journée et infestés de moustiques en soirée, des longues veillées autour d’un feu de camp, des virées à la mer (en famille, entre amis, en amoureux ou avec le chien), des dimanches à se reposer au soleil…
On n’est jamais tout à fait les mêmes pendant cette période. On vit plus facilement. C’est ptet pour ça que certains se passent facilement de vacances. Je dis ça, mais moi je ne pourrais pas. Imaginer les gens en vacances, ça me bloque. Je me sens comme un chien abandonné au bord de la route des vacances, ou comme une mamie qu’on aurait oublié d’emmener. Je n’ai qu’une seule envie : être à leur place.

En attendant mes vacances (en août), je me réjouis de me dire qu’aujourd’hui on est vendredi, et que ce week-end va enfin être un week-end d’été.

Sur ce, je vous souhaite à tous un bon week-end et un excellent été !