winnieIl y a deux ans, avec mon homme (ben oui, je suis une fille au cas où vous ne l’auriez pas encore deviné), nous sommes allés en Italie pour y passer 15 jours de vacances. C’était bien, c’était chouette (lalalala… rapport avec la chanson. Pas drôle ? Mouai ptet…), superbe pays, chaleur, méga vacances…
Bref. Là où nous avions planté notre tente (oui, nous avons fait du camping. Mémorable ! Je vous raconterai ptet un jour), dans une petite ville près de Rome, il y avait ces petites machines où pour 1 euro, vous avez le droit à une petite figurine. Pas forcément la même. C’est le sort (ou la machine ?) qui décide. Y’avait ces petites figurines de Winnie déguisé. Trop mignon qu’on se dit. On en prend quelques unes, pour moi, et pour quelques filles de la famille qui seront ravies d’en avoir une en leur possession. Et puis surtout, ce qu’on se dit, c’est que c’est super original : y’en n’a pas en France !

De retour à la maison, méga succès ! Les filles sont contentes, et moi je frime grave avec mon Winnie vache accroché à mon portable et mon Winnie panda sur mes clefs (oui je sais, y’a pas de quoi frimer, mais sur le coup, j’étais très fière).
A partir de là, avec mon homme, on voit en ces petites figurines, une véritable poule aux œufs d’or ! « On va en acheter plein ! Et puis les vendre trois fois plus chères ! On va être riches ! Waouh ! ».

Après plusieurs jours de recherches sur Ebay, quelques achats et quelques affaires, nous nous retrouvons en possession de suffisamment de figurines pour lancer les ventes. On en vend quelques unes grâce au bouche à oreille : ami(e)s, connaissances, amis d’ami(e). Quelques autres dans les braderies/brocantes… Mais finalement, ça ne marche pas très fort.

Là, c’est le gros doute : On les vend trop chères (entre 2 et 3 euros, selon le modèle et ce qu’elles nous ont coutées) ? Elles ne sont pas belles ? Elles ne plaisent pas ? C’est ringard ?...
Alors, on se retrouve à casser les prix, à faire des lots, à faire « deux achetées, une gratuite »… Comme une entreprise en faillite.

Finalement, on a trouvé ce qui n’allait pas. On s’en est rendu compte un jour où nous faisions nos courses à Auchan. Dans le rayon jouet, je vois de jolies petites boules jaunes. Les mêmes que j’avais vu il y a quelques mois, sans savoir ce qu’il y avait dedans. Souvent, elles étaient ouvertes : les gens les volaient. Et puis justement, ce jour là, y’en avait une d’ouverte, mais son contenu n’avait pas disparu. Je vous le donne en mille : c’était une figurine Winnie déguisé. Elles étaient vendues à 1 euro, et ce, bien avant notre départ en vacances en Italie.

Dégoutés ? Ca c’est sûr ! J’ai encore une boite à chaussure pleine de ces petites choses, et qui prennent la poussière. On a gagné une vingtaine d’euros (mais on en a dépensé presque cent). Et on n’est pas devenus riches…
Moralité ? Ben, y'en n'a pas. On a juste foiré notre coup !